logo
CONCOURS 2020

Le Master en ingénieur de gestion

Objectifs

Au cours de ce master, l’apprenant développe les compétences nécessaires à la maîtrise des enjeux complexes et variés que rencontrent les entreprises dans l’économie de la connaissance

  • apprendre à modéliser et formaliser les problèmes et situations de gestion
  • intégrer les processus technologiques et en maîtriser l’application dans le monde industriel ;

Le Master  sera composé :

  • de cours de la finalité spécialisée « Ingénieur de gestion » ainsi que de séminaires;
  • d’une majeure, composée de 6 cours, à choisir parmi les grands domaines de la gestion;
  • d’un quadrimestre d’échange (vivement conseillé mais pas obligatoire) ou d’un quadrimestre de 6 cours dont notamment un cours de langue et une option de 3 cours;
  • d’un stage;
  • d’un mémoire.

Noter que selon le parcours antérieur de l’étudiant des unités d’enseignement (cours de prérequis) pourraient être ajoutées à son programme de master.

Compétences et acquis au terme de la formation

Devenir des experts en gestion, socialement responsables et entreprenants, intégrant les aspects technologiques et industriels et l’innovation tel est le défi que le diplômé du Master en Ingénieur de gestion se prépare à relever.

Le master en ingénieur de gestion est un programme qui développe les compétences et expertises nécessaires au dialogue entre les métiers du management et les métiers orientés sciences et technologie au sein des organisations privées ou publiques, marchandes ou non marchandes. 

Au terme de ce programme, le diplômé aura développé (y compris via un stage obligatoire en entreprise ou centre de recherche et un échange à l’étranger optionnel) les compétences et les savoir-faire qui lui permettront de maîtriser les enjeux complexes et variés que rencontrent les entreprises et les industries dans la gestion des connaissances, des métiers, des compétences et des processus que ce soit à un niveau stratégique ou logistique. Il se sera également spécialisé dans un ou plusieurs domaines du management :

  • fonctionnels : management humain, marketing, finance, comptabilité, opérations et logistique, systèmes d’information et TIC, stratégie et innovation, …
  • ou transversaux : niveaux opérationnel, tactique ou stratégique.

Au terme de ce programme, le diplômé sera :

  • Un responsable capable de mettre en œuvre des pratiques de management socialement responsables dans tout type d’organisation.
  • Un expert
    • ayant acquis des compétences approfondies quantitatives et méthodologiques ;
    • capable de modéliser et de formaliser des problèmes et situations de gestion, entre autres dans des secteurs hautement technologiques et centrés sur l’innovation, en vue d’y apporter des solutions et des améliorations ;
    • capable d’intégrer les processus technologiques et d’en maîtriser leurs applications dans le monde industriel et des services.
  • Un entrepreneur capable de saisir et comprendre les enjeux complexes des secteurs innovants et maîtriser leur gestion.
  • Un gestionnaire conscient de la responsabilité propre à sa profession. Le diplômé aura intégré une attitude d’acteur critique, capable de prendre des décisions dans des environnements organisationnels, technologiques et innovateurs en plaçant les valeurs éthiques et de gestion socialement responsable au cœur de ses préoccupations. Il aura intégré une logique de développement continu qui lui permettra d’être un professionnel faisant preuve d’expertise, capable de s’adapter et d’évoluer positivement dans son environnement.

Le profil de sortie du diplômé en Master en Ingénieur de gestion est défini avec pour spécificités :

  • Un bagage disciplinaire centré sur une formation en économie et gestion, en méthodes quantitatives, en sciences (mathématiques, physique, biologie et chimie) et technologies (énergie, matériaux, électronique et télécommunications, mécanique et procédés);
  • une priorité donnée aux compétences suivantes : o Agir en acteur socialement responsable, o Maîtriser des savoirs, o Gérer un projet, o Innover et entreprendre,
  • Appliquer une démarche scientifique ;
    • une possibilité de développer de manière plus approfondie certaines de ces compétences à travers son choix d’options, de tracks, de mémoire, de stage et d’échange.

Au terme de ce programme, le diplômé est capable de :

  1. Agir en acteur socialement responsable

Agir en tant qu’acteur réflexif, conscient de ses responsabilités, plaçant les valeurs éthiques et humanistes au centre des perspectives.

  1. Faire preuve d’indépendance intellectuelle dans le raisonnement, porter un regard critique et réflexif sur les savoirs (académiques et de sens commun) et pratiques managériales en tenant compte de leur contexte d’émergence et de leurs finalités.
    • Décider et agir en intégrant des valeurs éthiques, humanistes, d’intégrité, de respect des lois et des conventions, de solidarité citoyenne, de développement durable.
    • Décider et agir de manière responsable en prenant en considération les répercussions économiques, sociales et environnementales à court, moyen et long terme, et parfois antinomiques, de ses décisions et de ses actes pour les différentes parties prenantes.
  2. Maîtriser des savoirs

Maîtriser de manière active et intégrée un corpus de savoirs pluridisciplinaires (connaissances, méthodes, modèles, cadres conceptuels) indispensables pour agir avec expertise dans les différents domaines du management.

  • Maîtriser un socle de savoirs dans chacun des domaines du management.
    • Maîtriser des savoirs hautement spécialisées dans un ou deux domaines du management : connaissances et méthodes pointues et récentes, issues de la recherche scientifique.
    • Articuler des savoirs issus de différents domaines du management.
    • Activer et appliquer ses savoirs à bon escient face à un problème.
    • Contribuer au développement de nouveaux savoirs en management.
  • Appliquer une démarche scientifique

Analyser et résoudre des problèmes et des situations pluridisciplinaires concrets et complexes de management selon une approche scientifique et systémique.

  • Mener un raisonnement analytique clair et structuré en appliquant et, en adaptant si nécessaire, des cadres conceptuels et des modèles scientifiquement fondés pour décrire et analyser un problème concret.
    • Collecter, sélectionner et analyser les informations pertinentes selon des méthodes rigoureuses, avancées et appropriées.
    • Penser le problème selon une approche systémique et globale : percevoir les différents éléments de la situation, leurs interactions dans une approche dynamique.
    • Synthétiser avec discernement les éléments essentiels de la situation, faire preuve d’abstraction conceptuelle afin de poser un diagnostic et de dégager des conclusions pertinentes.
    • Dégager, sur base de l’analyse et du diagnostic, des solutions implémentables en contexte et identifier des priorités d’action.
  • Innover et entreprendre

Innover, entreprendre et conduire le changement.

  • Identifier des opportunités de nouveautés et faire preuve de créativité dans la proposition d’idées originales et utiles, dans un objectif de progrès et d’amélioration, face à des situations qui nécessitent des approches stratégiques nouvelles, en rupture avec des modes de pensée et d’actions usuels dans le métier.
    • Entreprendre, développer et concrétiser ses idées en un nouveau produit, service, processus ou mode d’organisation en estimant les risques et en étant pragmatique.
    • S’intégrer, collaborer activement et conduire une dynamique collective de changement et de diffusion sociale des innovations.
    • Réfléchir et faire évoluer les contenus, les processus et les finalités des pratiques professionnelles.
  • Agir en contexte international et multiculturel

Agir dans un rôle d’interface entre des parties prenantes de différentes rationalités, logiques d’action, formations, nationalités, cultures…

  • Comprendre le fonctionnement interne d’une entreprise : développer une approche globale et intégrée des logiques à l’œuvre dans le fonctionnement d’une organisation.
    • Situer et comprendre ce fonctionnement dans son contexte socio-économique local et international et discerner les enjeux stratégiques des problèmes et décisions opérationnels.
    • Comprendre et positionner son rôle personnel et son champ d’action dans le fonctionnement global de l’entreprise, en interface avec les différentes parties prenantes internes et externes.
  • Travailler en équipe et en exercer le leadership

S’intégrer et collaborer au sein d’une équipe et exercer un leadership éclairé dans la gestion de ses collaborateurs.

  • Travailler en équipe: s’intégrer et être capable de collaborer au sein d’une équipe. Etre ouvert et prendre en considération les différents points de vue et modes de pensée, gérer constructivement les divergences et conflits, assumer la diversité.
    • Exercer un leadership éclairé : fédérer, motiver les différents acteurs et membres d’une équipe, identifier, mobiliser et développer leurs compétences et talents, les guider pour coopérer à la réalisation d’un objectif commun, en s’adaptant aux contraintes de temps et à un contexte en constante évolution.
  • Gérer un projet

Définir et piloter un projet jusqu’à son terme en tenant compte des objectifs, des ressources et des contraintes qui caractérisent l’environnement du projet.

  • Cadrer un projet dans son environnement et en définir les résultats attendus : situer les enjeux et finalités du projet ainsi que les contraintes qui caractérisent son environnement ; définir clairement les objectifs du projet en y associant des indicateurs de performance.
    • Organiser, piloter et contrôler le processus : structurer et définir le planning des tâches à réaliser (étapes, livrables, échéancier) ; identifier et allouer les ressources humaines et matérielles ; coordonner, déléguer et superviser les tâches ; tenir compte des contraintes et des risques à anticiper.
    • Prendre et assumer des décisions en contexte d’incertitude : prendre des initiatives et s’engager dans l’action ; anticiper et être proactif, faire preuve de discernement et de capacité de jugement pour prendre des décisions rapides en tenant compte de facteurs multiples et incertains ; assumer les risques et conséquences de ses décisions (se profiler comme un acteur engagé et responsable du résultat).
  • Communiquer

Communiquer, dialoguer efficacement et convaincre ses interlocuteurs.

  • Exprimer un message de façon claire et structurée, tant à l’oral qu’à l’écrit, dans sa langue maternelle et en anglais et idéalement dans une troisième langue, en s’adaptant au public visé et en respectant les standards de communication spécifiques au contexte.
    • Interagir et dialoguer de façon efficace et respectueuse avec des interlocuteurs variés (supérieurs, pairs, collaborateurs, clients, …) en situation de face-à-face et de groupe en mobilisant la communication verbale et non verbale : faire preuve de capacités d’écoute, d’empathie, d’assertivité, de critiques constructives.
    • Convaincre et négocier : comprendre les besoins et points de vue de(s) l’interlocuteur(s), faire valoir ses arguments de façon adaptée, pertinente et convaincante, être capable de dégager des points d’accord, y compris en situation conflictuelle.
  • Se développer

Se connaître et être autonome, pouvoir rapidement s’adapter à de nouveaux contextes et y évoluer positivement.

  • Gérer de façon autonome son travail (self-management) : définir ses priorités, anticiper et planifier l’ensemble des activités de son travail dans le temps, faire preuve de rigueur et de structuration dans son travail, y compris dans un contexte changeant et incertain (faire face aux aléas et aux situations d’urgence).
    • Se connaître et se maîtriser (self-awareness and self-control) : avoir conscience et gérer ses propres sentiments et émotions, exercer un recul critique sur ses propres productions et actions pour reconnaître ses forces et ses faiblesses, composer avec ses forces et ses faiblesses pour avoir une attitude professionnelle.
    • Se développer (self-motivation) : se construire un projet professionnel en phase avec ses propres valeurs et aspirations, garder confiance en soi et gérer sa motivation dans la concrétisation de ce projet, persévérer dans des situations difficiles.
    • Apprendre rapidement et de manière autonome (lifelong self-learning) : développer rapidement et de manière autonome de nouvelles connaissances et compétences indispensables pour évoluer dans son environnement professionnel, apprendre de ses réussites et de ses erreurs dans une logique de développement continu.
Notre Institut INSG
L'INSG est une école nationale d’enseignement supérieur gabonaise dans le domaine des sciences de gestion
PLUS