logo
CONCOURS INSG 2019

INSG : le soutien des anciens étudiants

ACTU

Conduit par son président, Jean Pierre Mayombo, le bureau de l’association des anciens étudiants de l’Institut national des sciences de gestion (INSG) s’est rendu, le 17 juin courant, chez Jocelyn Nembe, nouveau  directeur général de l’établissement, pour lui adresser  leurs félicitations suite à sa nouvelle promotion.

Nommé il y a deux mois à peine, le nouveau directeur de l’Institut national de sciences de gestion a reçu, en présence de son secrétaire général de l’établissement, Sylvanonis Lossangoye Bissigha, la visite du bureau de l’association des anciens étudiants de son établissement mené par son président, Jean Pierre Mayombo. La visite avait pour objet, d’une part, de féliciter Jocelyn Nembe pour sa nouvelle nomination et, d’autre part, manifester leur disponibilité quant à leur participation aux éventuelles reformes pouvant subvenir au sein de l’INGS.

«Monsieur le Directeur, je viens avec les membres du bureau de l’association des anciens étudiants de l’INGS pour vous adresser nos félicitions pour votre nouvelle promotion. L’INGS a fait de nous des cadres  et responsables et a contribué à notre épanouissement. C’est pour cette raison que nous ne voulons pas couper les liens avec lui. Nous voulons être les relais de cet établissement dans ces administrations pour nos jeunes cadets. Donc, à chaque fois que vous aurez besoin d’engager une quelconque reforme, n’hésitez de nous contacter parce que nous sommes à votre disposition», a rassuré Jean Pierre Mayombo. Poursuivant, il a laissé entendre : « Nous voulons également être des modèles et des fleurons pour nos jeunes cadets, en leur demandant de cultiver des valeurs et des vertus comme nous l’avons fait à notre époque et leur dire que seul le travail paie. Et nous le faisons depuis plusieurs années à travers la sensibilisation, les conférences de presse organisées au sein de l’établissement et toute autre forme d’activités.» Dans le même esprit, les membres du bureau et le secrétaire général de l’INGS ont émis un nombre de suggestions et préoccupations sur lesquelles Jocelyn Nembe va certainement tabler. Ces préoccupations ont tourné autour de la fréquentation, par des étudiants en uniforme, des débits de boissons situés aux alentours de l’établissement, les retards observés dans les soutenances, la qualité des enseignements dispensés, la non-prise en compte des projets émis par des étudiants, la baisse du  niveau de ces étudiants ainsi que l’accumulation des années de retard dans la remise des diplômes.

Déterminé de redorer le blason de l’établissement, le nouveau directeur général a, tout en félicitant le bureau des anciens étudiants pour leur initiative, promis tout mettre en oeuvre pour engager des réformes nécessaires : « Merci de garder l’attachement à notre établissement. Le véritable problème que nous avons dans nos établissements, c’est la méconnaissance du rôle des anciens étudiants. C’est pour cela que je pense que l’un des chantiers que nous avons c’est de réhabiliter ce rôle. Lorsqu’on voit des établissements célèbres comme HCC en France ou Harvard aux Etats-Unis, ce sont les anciens étudiants qui les font vivre par leurs carnets d’adresse et les ouvertures qu’ils ont dans le monde de l’emploi. Et ils vont même jusqu’à faire adopter des lois. Mais cela d’autant plus facile que le cordon ombilical n’a pas été coupé avec l’établissement. C’est pour cette raison que je souhaite ce cordon soit  toujours ravivé. Faites en sorte que vous soyez impliqués dans le fonctionnement de l’Institut au lieu de vous limiter à faire des dons», a souhaité Jocelyn Nembe.

Le directeur de l’INSG a esquissé les réformes qu’il souhaite engager : «Nous voulons, dans les tout prochains jours, créer un site participatif qui permettrait aux anciens étudiants de se faire enregistrer et de leur donner des fenêtres pour qu’ils puissent participer à la vie de l’établissement. Nous souhaitons enfin, ouvrir des chantiers qui mettraient en relation l’académie d’une part, l’entreprise,  le monde du travail en général et le monde la recherche d’autre part. Et vous serez toujours invités à jouer votre partition».

Avec plus de 3000 étudiants, l’institut de gestion que dirige Jocelyne Nembe, enseignant de mathématiques de formation, a bien achevé son année académique en dépit de quelques secousses liées aux grèves à répétition auxquelles elle a fait face à l’instar de tous établissements supérieurs du Gabon.

Auteur : Jean-Thimothée Kanganga

 

 

Notre Institut INSG
L'INSG est une école nationale d’enseignement supérieur gabonaise dans le domaine des sciences de gestion
PLUS